[À l’école maternelle] L’atelier farfelu 

Pour son intervention dans une classe de Grande Section de maternelle, la photographe Laure Pubert a proposé une série d’activités autour de la photographie intitulée L’atelier farfelu ou le théâtre des petites métamorphoses. Pendant cinq séances reparties sur plusieurs semaines, les jeunes élèves ont été initié·e·s à la pratique et au vocabulaire photographiques avec comme point de départ l’univers des Surréalistes, l’intention étant celle de permettre aux enfants d’explorer leur imaginaire afin de voir et montrer le monde autrement.  

Après un premier temps d’introduction et de visionnage d’images de référence, la photographe a travaillé avec des petits groupes. L’atelier a commencé par une prise en main des appareils compacts et par la création du studio de prise de vue avec des papiers de couleur, des tissus, du papier miroir, des lumières et des réflecteurs.  

L’objectif principal était d’explorer à travers la prise de vue photographique la manière de représenter les objets et les corps. En créant des illusions d’optique à l’aide de loupes et de bouteilles, ainsi qu’en transformant leurs corps avec des miroirs et des jeux d’ombres, les enfants ont pu découvrir que la photographie ne sert pas uniquement à représenter mais qu’elle peut être également un outil pour transformer le monde en images.  

Une dernière activité s’est déroulée à l’extérieur et durant ce moment-là, les élèves ont pu explorer ces notions à l’air libre et avec des éléments naturels. Pour la séance de clôture, un temps de discussion et visionnage de leur production photographique a été proposé et chaque enfant a reçu un petit fanzine avec une sélection de photographies. 

Rendez-vous au mois de mai à la Maison de la Photographie Robert Doisneau pour découvrir les images produites lors de cet atelier farfelu ! 

Pour l’ensemble des images : © Maison Doisneau / EPT Grand-Orly Seine Bièvre