[EXPOSITION] STEPHEN SHAMES

Une nouvelles exposition à la Maison Doisneau début le 10 octobre !

Stephen Shames, une rétrospective

L’Amérique découvre dans les années 1960 le revers de l’abondance. La prospérité n’a pas profité à tous. Les laissés-pour-compte sont nombreux. Derrière la façade du « rêve américain » Stephen Shames, en observateur participant, enregistre tel un oscillographe tous les mouvements tectoniques d’une société ébranlée. Il en dresse l’inventaire avec patience et persévérance : sept années à suivre les Black Panthers, vingt années à accompagner les convulsions, la violence quotidienne du Bronx et de Brooklyn. Il consigne les traces, même les plus infimes, de la résistance du peuple à toutes formes d’oppression.

Shames_03.jpg

Stephen Shames, né en 1947, vit à Brooklyn. Divisée en deux parties, cette exposition présente son travail sur la société américaine des années 1960-1980. Ses photographies, du quotidien des gangs du Bronx, au mouvement radical d’émancipation  Black Panthers, vont au-delà de la simple illustration documentaire d’une période. Prises de l’intérieur, elles dressent le portrait d’une Amérique contrastée.

Commissariat : François Cheval et Audrey Hoareau – The Red Eye

Exposition coproduite par le Musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône,  le Festival Portrait(s), Vichy, La Chambre, Strasbourg et la Maison de la Photographie Robert Doisneau, Gentilly – Exposition du 11 octobre 2017 au 14 janvier 2018

Photo : « Panthers on Parade”, Oakland, 28 juillet 1968 © Stephen Shames / courtesy Steven Kasher Gallery
Photo à la une : Bronx Boys, The Bronx, New York, 1987© Stephen Shames / courtesy Steven Kasher Gallery

Aller plus loin avec le dossier pédagogique : ici !